Métier Guide de montagne

 

Être amoureux de la nature et de la montagne, telle est la première condition à respecter pour exercer le métier de guide de montagne. À Grenoble, ce job saisonnier connait du succès, car de nombreuses personnes s’y intéressent. En tant que guide de montagne, votre mission première est de conduire et d’accompagner les gens lors de leurs excursions ou ascensions. Votre responsabilité est de guider et de surveiller les alpinistes amateurs durant leur parcours aussi bien dans la neige que sur rocher ou terrain mixte. Vous pouvez aussi intervenir pour l’encadrement des randonnées pédestres ou à vélo. Notez que le guide de montagne doit avoir les compétences pour enseigner les bases de l’escalade, de l’alpinisme et du ski aux débutants. Il peut également se mettre dans la peau de pisteur-secouriste.

Quelle formation suivre pour devenir guide de montagne ?

Avant d’exercer le métier saisonnier de guide de montagne, vous devez absolument suivre une formation. Celle-ci vous permettra d’être titulaire du brevet d’État d’alpinisme dont l’obtention passe par plusieurs étapes qui s’étalent sur 5 ans maximum. Les choses débutent par un examen d’entrée dénommé « probatoire » pour lequel vous aurez à passer des épreuves sportives nécessitant une grande expérience de la montagne. Aussi, vous devez faire montre d’une excellente maitrise technique de toutes les disciplines de l’alpinisme, comme les cascades de glace et le ski-alpinisme. Après l’examen d’entrée, vous vous soumettrez à un oral qui vise à évaluer votre expérience. Notez que vous aurez à fournir une attestation de formation aux premiers secours (AFPS).

Si vous avez passé avec brio l’étape du probatoire, vous devenez stagiaire. Vous préparerez le diplôme d’aspirant qui impose la validation de divers stades de formation. Grâce à ce diplôme, on vous reconnaitra les compétences pour l’encadrement et la conduite de personnes dans des excursions ou ascensions. Des limites de difficultés et d’altitude seront fixées en amont. Pour la suite, deux années après avoir obtenu votre diplôme, vous devrez justifier d’une expérience professionnelle suffisante d’aspirant-guide. C’est un passage obligé pour franchir les dernières étapes aboutissant au diplôme de guide de haute montagne pour laquelle une formation est donnée par l’École nationale de ski et d’alpinisme (ENSA).

Les qualités requises

Pour exercer le métier de guide de montagne, il est impératif que vous soyez un skieur de haut niveau et un alpiniste. En outre, il faudrait qu’on sente que vous êtes passionné par ce que vous faites. Un bon guide de montagne doit absolument « avoir la montagne dans la peau », comme le montre cette vidéo :

Les personnes que vous guidez mettent leur confiance en vous. Vous avez le devoir de répondre à toutes leurs questions et les rassurer. Votre démarche doit avoir un aspect pédagogique, car votre mission est aussi d’enseigner le public sur les réalités de la montagne. Avoir un bon sens des relations humaines et faire preuve de prudence et de rigueur sont essentiels pour briller dans ce métier.

Le guide de montagne est généralement employé par une entreprise de guides. On en trouve plusieurs à Grenoble et dans toute l’Isère, car les activités du tourisme en montagne y sont développées. Si vous cherchez un secteur porteur pour investir, l’univers touristique isérois serait un bon choix. Mais prenez d’importantes précautions à solliciter les services d’un cabinet d’expertise comptable, tel que le cabinet comptable SR Conseil Grenoble, pour vous accompagner. Votre comptabilité sera ainsi correctement tenue et vous n’aurez aucun souci à vous faire sur le plan fiscal et sur le plan juridique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *